Les plantes mellifères

Conscients des enjeux écologiques et du fait que nous dépendons de notre environnement, nous souhaitons tous sa préservation et encourager la biodiversité. Pourquoi les insectes pollinisateurs sont-ils indispensables ? Parce que sans eux, les fruits et légumes deviennent rares !

La production de 75 % des plantes cultivées (y compris les plantes fourragères pour la production de viande) dépend largement du pollen colporté d’une fleur à une autre. Sans leur aide, il faudrait faire ce travail à la main… Il en est de même dans la nature, ou la reproduction de 70 à 80 % des plantes à fleurs en dépend.
Et si la pollinisation est menacée, tout l’écosystème s’en trouve perturbé.

Les pollinisateurs dépendent des plantes mellifères car elles produisent le nectar et le pollen qui les attirent, les nourrissent. Le maintien des populations d’insectes pollinisateurs est donc conditionné par la présence de ces plantes.

On constate un accroissement régulier des demandes d’agriculteurs en pollinisateurs. La mortalité des abeilles est importante et reste peu maîtrisée. Or c’est le groupe le plus important et un des plus connus de pollinisateurs, avec, en plus des abeilles domestiques, près de 100 espèces d’abeilles sauvages, très importantes et efficaces.

Sans parler de tous les autres insectes que l’on connaît moins, mais qui travaillent pour nous au quotidien ! On les connaît mal pour certains mais on ne peut que constater le déclin de certains papillons par exemple.

Le déclin de la biodiversité végétale entraîne un manque de nourriture pour ces insectes. Certains facteurs aggravent la situation, comme le dérèglement climatique,
l’apparition d’insectes parasites ou agressifs (varroas ; frelons asiatiques) et l’utilisation de certains traitements chimiques perturbateurs.

La première chose à faire est de faire des plantations de mellifères dans son jardin
ou même sur son balcon pour nourrir ces insectes, puisqu’ils nous le rendent 1000 fois ! Ces ressources florales seront idéalement variées, fleuries à diverses périodes. L’idée est de penser son jardin comme un espace naturel qui abrite et nourrit.

On peut par exemple planter une haie variée, planter quelques plantes mellifères dans les massifs et talus, en semer au potager et dans les pots. L’idéal est de s’inspirer de la production biologique pour maintenir son jardin naturel « pollinisateur friendly ». Il existe d’ailleurs énormément de produits adaptés à ces pratiques dans le commerce et vos conseillers VillaVerde sont aguerris dans leur préconisation.

Les produits :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-neuf − dix-neuf =