L’Hellébore, roi de l’hiver

Hellébore

Et oui, qu’on ne s’y trompe pas, l’hellébore est masculin. Egalement orthographié ellébore, c’est une plante vivace à rhizomes qui appartient à l’importante famille des renonculacées. Celui qu’on appelle aussi rose de Noël a la particularité de posséder des sépales (et non pas des pétales) qui se dotent de couleurs extraordinaires, allant du blanc au rose, en passant par le vert ou le pourpre.

Nectarifères, ces sépales attirent les rares insectes encore actifs en hiver, car l’hellébore avec son feuillage persistant et coriace et ses fleurs simples ou doubles est une des rares plantes à fleurir au cœur du froid, de novembre à mai suivant les espèces. D’apparence fragile, il se montre pourtant particulièrement robuste (jusqu’à -25°C pour certaines variétés) et gagne à orner nos jardins d’hiver, en massifs, bordures ou couvre-sols, et pourquoi pas en pot sur un balcon ou une terrasse.

Rose de Noël

Quelles espèces choisir ?

  • L’helleborus niger ou rose de Noël : c’est le premier à fleurir, même sous la neige. Fleurs blanches qui deviennent vertes en fanant. Pas de terrains acides.
  • Hellébore orientaleL’hélleborus orientalis : originaire de Turquie et de Bulgarie, il fleurit de janvier à mars. Fleurs allant du pourpre violacé au rose, passant par toutes les teintes de vert (photo ci-contre).
  • L’hélleborus corsicus ou argutifolius peut apprécier le soleil et atteint 60 cm de haut. Fleurs vert pomme, en mars.
  • L’hellebore fétide : fleurs vert clair, bordées de brun rougeâtre, en forme de clochettes. Il atteint 80 cm de haut et peut accepter un emplacement ensoleillé. De nombreux hybrides permettent de varier le choix des couleurs du feuillage et des fleurs.

Quelques conseils pour bien choisir vos plants

  • Privilégiez un plant bien développé en pot de 1 litre.
  • Des racines qui s’échappent du pot sont un bon signe de vivacité.
  • Vérifiez que la plante ne porte pas de taches noires.
  • Ne pas tardez à le planter.

Quand plante t-on l’hellébore ?

L’hellébore se plante plutôt en automne, surtout dans les régions aux étés secs et chauds, mais aussi au printemps. L’avantage de l’acheter en automne permettra de le voir fleuri et donc de choisir sa teinte en connaissance de cause

Plantez plutôt par temps humide et frais.

Hellébore

Où planter l’hellébore ?

A planter à un emplacement semi-ombragé, sous des arbustes à feuillage caduc par exemple. Il déteste les espaces exposés aux bourrasques ou au soleil direct. La terre doit être riche en matière organique, lourde, plutôt argileuse, mais bien drainée, fraîche mais sans eau stagnante. L’hellébore est gourmand, il aime les sols humifères et fertiles.

Privilégiez un endroit visible de l’intérieur si vous voulez en profiter ; il fleurit à une période où l’on fréquente peu le jardin.

Et une fois que vous l’avez planté, ne le déplacez plus, il n’y survivra pas.

Comment planter l’hellébore ?

Hellébore de CorseUne fois l’emplacement mûrement réfléchi, faites un trou de 40 cm de large, pas trop profond. Ameublissez le sol puis incorporez de l’engrais (corne broyée) et du sable. Dépotez la plante sans toucher aux racines. Remplissez le trou de terre de jardin mélangée à du terreau et du sable. Faites une butte pour éviter l’eau stagnante. Arrosez et paillez chaque année pour garder l’humidité.

L’entretien de l’hellébore

L’hellébore n’est pas capricieux pour un sou, il demande peu de soins. Éventuellement, couper quelques feuilles à l’automne pour obtenir de belles tiges florales. Éliminer régulièrement les feuilles abîmées et gratter la terre au pied pour y incorporer un peu d’engrais. En été, arroser si la terre est sèche.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


quinze + 16 =