Préparez l’hiver: Vos 10 bons réflexes

Préparer l'hiver au jardin

Froid, pluie, neige, gel… les plantes sont mises à l’épreuve en hiver. Il suffit de presque rien pour les aider à mieux affronter cette saison difficile. Apprenez les gestes qui leur feront du bien…

1 – Ne pas couper les restes de végétation

Ne pas couper les restes de végétationSurtout dans les régions aux hivers froids. Les restes secs de vos fleurs vivaces protègent leurs souches des grands froids et offrent aussi des refuges à la faune. Et, ce qui ne gâte rien, certains, comme ceux des sédums ou des rudbeckias, ont beaucoup de charme quand le givre ou la glace les fait scintiller. Attendez l’apparition des premières jeunes pousses pour couper tout au ras du sol.

2 – Ramasser les feuilles mortes

Ramasser les feuilles mortesC’est une manne pour tout le jardin, surtout en cette saison. Elles vous fournissent un matériau efficace et gratuit de protection contre les froids. Faites-les sécher en tas avant de les utiliser. Le plus facile est de façonner un cylindre large en grillage à poules fixé sur 3 à 4 piquets bien ancrés dans le sol. Entreposez toutes vos feuilles mortes dedans, pour le séchage.

3 – Pailler vos productions d’hiver

Pailler vos productions d'hiverPoireaux, mâche, épinards, chicorées… il reste encore quelques légumes d’hiver au potager. Ils résistent bien au froid, mais le gel peut interrompre vos récoltes momentanément. Pour l’éviter, couvrez le sol autour d’eux d’une bonne couche de feuilles mortes. Vous pourrez ainsi récolter même par grand froid.

4 – Ôter les soucoupes

Oter les soucoupesIl n’y a pas pire ennemi pour vos plantes en pot que l’humidité excessive. Placez vos pots si possible sous un auvent, au moins le plus possible à l’abri des pluies. Enlevez les soucoupes de dessous les pots et surélevez-les de quelques centimètres en glissant quelques pierres en dessous (prenez garde qu’ils restent bien stables pour autant !). Ainsi l’eau en excès pourra-t-elle s’évacuer facilement.

5 – Installer les protections tôt

Installer les protections tôtN’attendez pas les grands froids pour installer des voiles d’hivernage autour des parties aériennes de vos plantes frileuses. Vous le feriez dans la précipitation et vous enfermeriez cet air froid dans vos emballages. Enveloppez vos plantes quand les températures sont encore au-dessus du zéro. Laissez ouvertes en haut les protections des plantes à feuillage persistant : vous ne les fermerez que durant les périodes très froides.

6 – Etaler du compost sur le potager

Etaler du compost sur le potagerRecouvrez votre potager ou la surface d’un futur massif de fleurs avec une couche de 6 à 8 cm de compost bien décomposé ou de fumier et laissez les vers de terre enfouir les matières organiques pendant l’hiver. Au printemps, ils auront incorporé votre compost ou fumier sans que vous ayez davantage à intervenir !

7 – Préserver la pelouse du tassement

Préserver la pelouse du tassementL’hiver est la saison (en principe !) des intempéries : pluie, neige… contribuent à gorger la terre d’eau. Si vous allez et venez sur votre pelouse quand le sol est très humide, vous tasserez la terre. Vous risquez de voir les mousses se développer. Si vous ne pouvez éviter de marcher sur votre gazon en hiver, posez sur l’herbe quelques planches qui vous permettront d’y cheminer par tous les temps sans compacter le sol.

8 – Balayer la neige

Balayer la neigeLa neige est nocive lorsqu’elle s’accumule sur les branches et les feuilles des arbres et arbustes à feuillage persistant. Si elle reste longtemps, elle peut brûler les feuilles. Son poids déforme les branches (ou les casse) : elle peut détruire l’harmonie d’un sujet taillé en topiaire. Aussi est-il important de la faire tomber : un simple balai suffit si vous le faites tout de suite après la chute de neige.

9 – Lier les conifères en fuseau

Lier les conifères en fuseauIl serait dommage que la neige ou la glace déforme la silhouette fuselée de votre cyprès de Florence, genévrier ‘Skyrocket’ ou autres conifères en fuseau. Pour l’éviter, fixez une corde à la base du tronc au ras du sol et enroulez-la en spirale autour de votre conifère sans trop serrer jusqu’à la base de sa flèche où vous la nouerez. Vous pouvez laisser ce dispositif en permanence à condition de vérifier régulièrement que les nœuds de la corde, en haut et en bas, ne serrent pas trop le tronc.

10 – Protéger vos rosiers

Protéger vos rosiersLes rosiers sont rustiques dans la plupart de nos régions. Mais ils ont un point faible : leur point de greffe. Vous le reconnaîtrez à ce renflement à la base des branches de votre rosier. Préservez-le du froid en remontant la terre en butte à la base de vos rosiers en buisson. Pour les formes sur tige, enveloppez l’ensemble du tronc et la base des branches dans du plastique à bulles ou du voile d’hivernage. Dans les régions froides, attendez le printemps pour tailler vos rosiers.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


20 + seize =